Chômage partiel : ce qui change à compter du 01/07/2020

Chômage partiel : ce qui change à compter du 01/07/2020

A partir du 1er juillet 2020, dans le but de garantir l’emploi, les entreprises des secteurs qui ont été très fortement touchés par la crise sanitaire, auront la possibilité de faire appel au « Chômage Partiel Longue Durée » (APLD).

En effet, les entreprises concernées pourront réduire leur temps de travail jusqu’à 40% pour une durée maximale de deux ans. Pour cela, elles devront, dans un premier temps, faire un accord collectif majoritaire de branche ou d’entreprise.

Quant au salarié, il sera indemnisé à hauteur de 84 % de sa rémunération nette, avec une prise en charge de 15 % par l’employeur (pour un accord conclu avant le 1er octobre 2020). Les frais de formation pourront également être pris en charge jusqu’à 80%.

Quant au chômage partiel classique, à compter du 1er octobre 2020, l’indemnisation des salariés passera à 72 % du salaire net (contrairement à 84 % actuellement) avec une prise en charge par l’employeur de 40 % (contre 15 % depuis le 1er juin 2020). L’employeur pourra bénéficier du chômage partiel classique maximum 3 mois, renouvelable une fois.